15 août 2012

16 MARS 2012 Miroir du temps

Ce qui est frappant, dans ce mille-feuilles d'instants accumulés, c'est que nous soyons tous de face, comme si l'idée de connection devait aller de pair avec le fait de voir le visage de l'autre, de voir dans le visage de l'autre qui est en train de nous voir la preuve de l'abolition du temps et de l'espace. Il n'en demeure pas moins que la séparation est à l'oeuvre dans chaque moment de la vie dite moderne, et ce qui insiste à nourrir notre imagination trouve sa source dans la figure de l'homme incapable de voir son visage dans le miroir (Magritte), et celle du petit Yi Yi, l'enfant mélancolique qui photographiait les nuques des gens pour leur montrer ce qu'ils n'ont pas l'habitude de voir de leur propre personne.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire