29 mai 2010

Par une nuit de pleine lune

Sur la hauteur nord, nord-ouest de Barnave, par une nuit de pleine lune, des musiciens scellent leurs retrouvailles avec un programme de valses tristes, de tangos dérivants, et autres danses de salon de maisons abandonnées. Le public entre sur la piste comme des danseurs de Pina B sortent des coulisses. L'accordéoniste avait un tempo imperturbable et donnait très peu de soufflet, comme s'il retenait constamment sa respiration. Dans la pièce de théâtre jouée en première partie - il faisait encore jour dehors - du sable s'écoulait d'une valise.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire