30 avr. 2015

Propriété privée


Après une escapade urbaine et professionnelle, par Marseille et Toulouse, retour aux choses sérieuses sous le soleil du Diois... Je trouve cette morille sur le même site que les précédentes, délimité par une clôture électrique non branchée, décorée avec des pancartes "propriété privée" ! J'en conclus que le propriétaire du lieu sait qu'il pousse des morilles sur son terrain. Je me fonds dans le décor avec ma veste marron, j'ouvre l’œil et les narines, je marche au milieu de la rivière de pierre en pierre, de sorte que mon regard chasse la morille dans un va-et-vient attentif d'une rive à l'autre... Celle-ci m'apparaît sur une butte que caresse un rayon de soleil... La tangente lumineuse allume le chapeau, on dirait une lanterne. Impossible de ne pas la voir sur le fond de verdure des herbes.

22 avr. 2015

Cache-cache



Ce sont les premières morilles de ma vie de cueilleur. Pour parvenir à cette fin, j'ai lu tout ce qu'on pouvait lire sur internet et vu tous les films postés sur youtube sur le sujet et, comme cela était prévisible, je finis par douter que ce champignon pût exister réellement, du moins dans le monde qui était le mien. Jusqu'à l'instant magique de leur apparition où, me prenant au dépourvu, elles semblaient m'observer depuis longtemps dans un jeu de cache-cache étrange, moi évoluant à découvert avec les strabismes d'un myope qui aurait perdu ses lunettes. De longues secondes s'écoulèrent avant que je n'admisse que j'étais peut-être devant les objets de ma quête obsessionnelle. Enfin, je les approchai, cœur battant.