17 mai 2011

L'école est finie

Le mot école désigne à la fois la forme et les principes d'enseignement des connaissances et le bâtiment dans lequel cet enseignement est dispensé. La France doit à Jules Ferry d'avoir une école dans chaque village, au moins le bâtiment désigné comme tel, même s'il ne sert plus, faute d'élèves. Ce modèle d'école existe depuis 130 ans, et l'on sent bien que ce qu'il avait de moderne et de révolutionnaire aux heures glorieusement funestes (combien de guerres ?) ne répond plus aux besoins de la France d'aujourd'hui (combien d'autres guerres à venir ?). Depuis quelques jours, j'habite au premier étage d'une école d'un village de la Drôme. Les journées sont calmes, la classe, au rez de chaussée, n'accueillant plus d'enfants depuis deux ans. Dans la cour, se dresse, dans un carré de gazon fleuri, un petit monument aux morts. "Ils ont bien mérité de la patrie. Nous ne les oublierons pas." L'aile droite du bâtiment abrite la mairie. Et de chaque côté, il y a un préau pour les jours de pluie. Tout au fond de la cour, contre les murs de la maison attenante, sont alignées les toilettes aux portes en bois peintes en bleu. Une France rêvée dans une campagne résolument tournée vers la modernité du XXe siècle. La photo ci-dessus montre une leçon de chimie appliquée peinte sur le mur du préau de l'aile ouest.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire