14 mai 2011

Printemps

il est possible qu'une rose ait cet aspect de planète plissée pour un insecte qui la survole, le jardin formant un système complexe régi par un jeu de forces inconnues des hommes, irréductibles à des cercles, sphères, orbites, révolutions... quel sens donner aux tempêtes de senteurs, au flamboiement des couleurs, à la chute des pétales ? quels calculs pour les modéliser ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire