21 déc. 2010

LAST SUMMER

Le film Ici finit l'exil est dédié à la France rêvée de mon père. Une spectatrice, après la projection du 16 décembre à l'Espace Jean Dame à Paris, m'a demandé si cette dédicace contenait une part de déception dans la France réelle que j'ai connue moi-même. La réponse à cette question se trouve dans ce texte écrit en 1997, dernier chapitre dont le titre Last summer a donné le titre du livre. Ce fut sans doute mon premier mouvement vers le cinéma et les premiers mots d'un projet qui allait s'incarner dans le film Ici finit l'exil.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire