10 nov. 2010

TOUT A ETE DIT CENT FOIS/ET BEAUCOUP MIEUX QUE PAR MOI/etc,etc

Il pleut, plus ou moins, mais le temps reste doux en ce lieu, en ce jour.

Quel lieu ?… peu importe car ce qui nous réunit - outre le fait d'avoir les pieds sur la même terre - c'est que les yeux de l'un lit à l'instant ce que la main d'un autre a écrit... Un autre qui a trouvé la pluie douce. Ce qui mérite à peine d'être dit.

Alors peut-être parler d'un livre lu : « de A à X » de John Berger, L'Olivier 2009 …mais d'autres encore font cela beaucoup mieux, en des lieux autorisés.

Dire quelque chose de ces concertos pour violon de Jean-Marie Leclair (1697-1764) qui habitent délicatement l'espace en ce début de nuit paisible ? Ceux qui les connaissent s'en délectent déjà. Qui les ignore s'en passe fort bien.

En voilà une impasse ! Va-t-il falloir se rabattre sur la recette de la truite au sel de Guérande qui pourrait orner la table du soir ? Parler des mérites comparés de la planche à repasser étroite, large ou extra-large ? De ce qui adviendra si l'ail d'automne qui devrait déjà être en terre n'est mis en place que demain ? Du dernier logiciel de retranscription de la voix parlée ? De l'Association du Service à Domicile qui avant l'embauche demande aux candidats de remplir un questionnaire ultra pertinent ?

… savez-vous faire le ménage : entretien des sols -TRES BIEN-BIEN-MOYEN-NON

entretien de la cuisine -TRES BIEN-BIEN-etc

Et dire qu'il faut faire état de ses motivations pour aller récurer chez les autres !!

Tiens, voilà : parler de cette tromperie sur les mots …joignez cv et lettre de motivation… d'ailleurs au singulier ou au pluriel ?

Mais si c'est pour faire du sous-Barthes, autant se taire.

Le problème de ce genre d'exercice, c'est que le blogger (mot ravissant) ignore à qui il s'adresse.

Le pari de tout auteur qui n'écrit pas que pour lui-même est de penser qu'il trouvera des lecteurs décidés à dépasser les premières banalités avec un espoir qui ne devra pas être déçu s'il espère qu'ils persistent.

Présomptueux !

Il y a des pensées qui rabattent le caquet. Allons plutôt taquiner la truite.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire